Actualités | Conseils | Prévention

Quels sont les bons gestes à adopter en cas de brumes de sable ou de pollution de l’air ?

Les Antilles françaises restent encore et toujours exposées aux épisodes de pollutions de l’air dont les brumes de sables. Mais que faut-il faire lorsque ces épisodes surviennent ? Quelles sont les bons gestes à adopter ?

La pollution aux particules fines, appelée aussi « pollution de l’air » ou « brume de sable » est de plus en plus courante. Même si, les appellations diffèrent en fonction de la zone où l’on se trouve, les gestes à adopter eux, sont les mêmes.

QU’EST-CE QU’UNE BRUME DE SABLE ?

Avant d’aller plus loin, revenons d’abord sur le terme « brume de sable ». Qu’est-ce que c’est exactement ? Les brumes de sables proviennent du désert du Sahara. Ce sont des particules de poussières désertiques capturées par les vents et qui restent en suspension dans l’air. Elles sont par la suite transportées sur plusieurs milliers de kilomètres, jusqu’à l’arc antillais. Elles sont composées de minéraux tels que le fer (qui leur procure une couleur rouge assez distincte) mais aussi de micro-organismes comme le pollen ou les moisissures. Il faut savoir que contrairement à ce que l’on pourrait penser, la brume de sable a toujours existé. Les personnes considérées comme étant vulnérables sont en général, les enfants, les personnes âgées, les personnes souffrant d’asthme ou encore, les femmes enceintes.

QU’EST-CE QUE LA POLLUTION DE L’AIR ?

En règle générale, on parle de pollution de l’air, lorsque l’air a été contaminé par une substance chimique, physique ou biologique. Parmi les agents polluants les plus répandus, on retrouve les voitures, les usines industrielles, les feux de forêt etc… Pour s’opposer à cet effet, que l’on retrouve en général dans les grandes agglomérations, certaines villes ont mis en place des « journées sans voitures », comme c’est le cas à Paris. C’est une journée durant laquelle la population est invitée à se déplacer uniquement en transport en commun (qui sont gratuits à cette occasion), à vélo ou à pied.

QUELS SONT LES GESTES À ADOPTER LORSQUE L’UN DE SES DEUX PHÉNOMÈNES SURVIENT ?

En cas d’épisode de brumes de sables ou de pic de pollution, la population, notamment les enfants ou les personnes âgées, ne doit pas :

  • pratiquer d’activités sportives à l’extérieur (telles que la marche ou la course) ;
  • Brûler des déchets verts (des feuilles, de l’herbe). En effet, cela est interdit par la loi, en raison d’un fort risque de pollution de l’air et d’incendie ;
  • Il est également interdit de courir aux abords des axes routiers. En effet, vous pourriez respirer les gaz émanants des voitures, ce qui est très nocif pour la santé.

Articles similaires