Prévention | Santé | Sport

Movember

Après Octobre Rose, voici venu le mois de Novembre et l’Opération “Movember“.

Cet événement annuel arrivé en France en 2012 et dont l’objectif est de sensibiliser l’opinion publique aux maladies masculines tels que le cancer de la prostate, des testicules, la santé mentale et la prévention du suicide, est la contraction des mots “Mo” (moustache en Australie) et “November” (Novembre).

Le 1er novembre, les hommes sont invités à raser leur moustache et la laisser pousser pendant 30 jours soit jusqu’au 30 novembre.

Cette action de sensibilisation aux problèmes de santé masculine a permis de récolter près de 600 millions d’euros dans le monde depuis 2003.

De plus, depuis 2016, les dons versés sur le site de “Movember” sont déductibles d’impôts à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises.

BOUGEZ POUR MOVEMBER

Movember c’est également l’occasion de se mettre au sport !

En effet, c’est l’occasion de “changer le visage de la santé masculine” à travers le port de la moustache et l’incitation à l’activité physique afin de protéger sa santé. C’est ainsi que depuis 2015, la fondation Movember organise un challenge sportif sur 30 jours en marchant ou courant 2km par jour. (Source : https://www.doctissimo.fr/sante/sante-des-hommes/movember)

Faite des Move pour la santé masculine

Engagez-vous à marcher ou à courir 60 km au cours du mois. Ce sont 60 km pour les 60 hommes que nous perdons à chaque heure – des hommes qui devraient toujours être parmi nous aujourd’hui.

Inscrivez-vous au Move Challenge sur :
https://fr.movember.com/register?prod_intent=m&mocamp=m

Pas besoin d’être un grand athlète, ni d’avoir le tout dernier modèle de baskets. Le Move est bien plus simple que ça. Mettez un pied devant l’autre pour changer le visage de la santé masculine.

LE CANCER DE LA PROSTATE AUX ANTILLES

Les Antilles françaises détiennent le triste record du monde en ce qui concerne le cancer de la prostate. En effet le taux d’incidence annuel de ce cancer est de 227.2 cas sur 100 000 et celui de la Guadeloupe en est très proche.

Monsieur Gabriel RANO, président de l’Association Martiniquaise de l’Information et de la Prévention des maladies de la Prostate (AMIPP) indique que “les nouveaux malades et les anciens ne veulent pas que cela se sache” d’où le manque d’information à ce sujet. Pourtant chaque année ce sont 600 cas de cancer de la prostate en moyenne qui sont diagnostiqués. Retrouvez le reportage de Martinique La 1ère à ce sujet en 2017 : https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/movember-sensibiliser-au-cance…

Articles similaires