Actualités | Conseils | Prévention

Les distances de sécurité

Bien que clairement réglementées par le code de la route, le bon respect des distances de sécurité entre les véhicules permet de maintenir la fluidité de la circulation, mais aussi de limiter considérablement le risque d’accident et de carambolage. Ces distances de sécurité varient selon l’état de la route et sa déclivité, la qualité du système de freinage, l’état de fatigue et la concentration du conducteur et les conditions météorologiques du moment de circulation.

Le code de la route

Les distances de sécurité imposées par le code de la route s’entendent pour un véhicule en bon état de marche et dont le dispositif de freinage fonctionne de manière cohérente. Le respect de ces distances de sécurité doit permettre au conducteur de stopper son véhicule afin d’éviter un obstacle sans percuter le véhicule qui le précède. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule entre la perception du danger et l’activation du freinage auquel il faut ajouter la distance de freinage du véhicule en lui-même. Le minimum à respecter est, dans les bonnes conditions de circulation, de deux secondes avec le véhicule qui vous précède. En terme de distance, votre distance d’arrêt à 50km/h sera de 26 mètres, à 90 km/h elle sera de 70 mètres et à 110km/h il vous faudra plus de 100 mètres pour vous arrêter.

Des distances latérales

Si vous devez respecter des distances de sécurité avec le véhicule qui vous précède, vous devez aussi veiller à respecter une distance minimale d’1m50 lorsque vous dépassez un autre véhicule (vélo et piéton y compris) hors agglomération et 1 mètre en agglomération.

Amendes et retrait de points

Le non respect des distances de sécurité est passible d’une amende de 135€ et d’un retrait de 3 points sur votre permis de conduire.

Articles similaires