Actualités | Prévention

Conduire sans assurance : Quels sont les risques ?

Le code de la route est inflexible concernant la conduite d’un véhicule non assuré. Vous pouvez ainsi être sévèrement puni. En outre, les choses se corsent si vous êtes impliqué dans un accident et que votre véhicule n’est pas assuré. Tour d’horizon des risques encourus si vous conduisez un véhicule qui n’est pas assuré.

Conduire un véhicule n’étant pas assuré peut vous coûter très cher et pas seulement au niveau du porte-monnaie. Intéressons-nous aujourd’hui aux risques encourus si vous conduisez un véhicule qui n’est pas assuré :

  • si vous êtes pris en flagrant délit, vous écoperez dans un premier temps d’une amende 500 €. Si vous la payez tout de suite à l’agent ou dans les 15 jours, elle passera à 400 €. Dans le cas contraire, si dans les 45 jours suivants la verbalisation, vous n’avez toujours pas régler l’amende, elle sera majorée et passera à 1 000 €. Attention, le montant peut continuer de grimper pour atteindre la somme non négligeable de 3 500 €.
  • Votre permis peut être annulé. Conséquence : vous ne pourrez pas conduire pendant trois ans. Durant cette période, aucun permis ne vous sera délivré. Il vous est également interdit de conduire dans le cadre de votre profession. De plus, vous ne pourrez pas passer le permis durant les trois années suivantes. Enfin, la conduite de tous types de véhicules (avec ou sans permis) est également interdite pendant 5 ans.
  • Votre véhicule pourra vous être confisqué.
  • Vous aurez à effectuer une peine de travail d’intérêt général.

Si administrativement, vous devrez rendre des comptes, en cas de responsabilité lors d’un accident, il vous faudra mettre la main à la proche. Pourquoi ? Même si les victimes de l’accident (ou les familles de victimes, si ces dernières sont décédées), se feront rembourser les dommages par le fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO). Vous, vous devrez rembourser le FGAO. En effet, étant donné que vous ne disposez pas d’assurance qui permette de rembourser directement les victimes ou les familles des victimes, c’est le FGAO qui prendra tout en charge. Autant vous le dire tout de suite, les sommes à rembourser au FGAO peuvent parfois atteindre des sommes à plusieurs zéros (avant la virgule, ndlr), avec pour vous un risque d’endettement sur plusieurs années. En ce qui concerne, vos propres blessures ou dégâts matériels, vous ne disposez d’aucun moyen vous permettant d’être indemnisé.

A SAVOIR : à partir du 1er janvier 2019, un Fichier des Véhicules Assurés (FVA) sera mis en place. Il permettra de répertorier tous les véhicules possédant une assurance, mais surtout de traquer ceux qui n’en possèdent pas.

Articles similaires