Conseils

Alcool au volant : pendant les fêtes, on redouble de vigilance

Ce n’est un secret pour personne, lors des fêtes de fin d’année, la consommation d’alcool est accrue. Une période durant laquelle les autorités accentuent les contrôles. Rappelez-vous, même si l’heure est à la fête, vous devez faire preuve de bonne conduite et ne pas prendre le volant si vous dépassez les seuils légaux. Pour rappel :
Si vous êtes titulaire d’un permis probatoire ou que vous êtes en apprentissage anticipé, encadré ou supervisé, il vous est interdit de conduire si vous dépassez les seuils suivants :
  • concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,20 gramme par litre
  • ou concentration d’alcool dans l’air expiré égale ou supérieure à 0,10 milligramme par litre.
Si vous êtes titulaire du permis de conduire depuis plus de 3 ans et que votre permis n’est pas probatoire, il vous est interdit de conduire si vous dépassez les seuils suivants :
  • concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre
  • ou concentration d’alcool dans l’air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligramme par litre.
Des chiffres inquiétants aux Antilles et en Guyane
En 2017, les accidents où un taux d’alcool anormalement élevé est présent restent importants. En Martinique, la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiant concerne respectivement plus de 45% et 53% des accidents mortels.
En Guadeloupe, la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiant concerne plus de 41% des accidents mortels tandis qu’en Guyane, la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiant concerne plus de 31% des accidents mortels.
Notez que conduire avec un taux d’alcool dans le sang égal ou supérieur à 0,5 gramme (ou 0,2 gramme si vous avez un permis probatoire ou êtes en apprentissage) et inférieur à 0,8 gramme par litre de sang constitue une contravention.
Vous risquez les sanctions suivantes :
  • une amende forfaitaire prévue pour les contraventions de 4e classe d’un montant maximum de 750 €
  • et le retrait de 6 points du permis de conduire,
  • et, éventuellement, une suspension du permis de conduire.
Ces sanctions s’appliquent même en l’absence de tout signe d’ivresse.
A retenir : le décret n° 2013-180 modifiant l’article R. 233-1 du Code de la route précise que « tout automobiliste est tenu de posséder un éthylotest à bord de son véhicule. Tout en maintenant cette obligation, le décret supprime la sanction qui devait s’appliquer, à compter du 1er mars 2013, en cas de défaut de possession de l’éthylotest ».
Source : Service-Public, Comité des Assureurs Antilles-Guyane (CAAG)

Articles similaires

Laisser un commentaire